Infolettre 26 mai 2020

Infolettre pour 26 mai 2020.

Je voulais partager avec vous les progrès que nous avons réalisés en ces temps sans précédent. Bien que les choses soient difficiles et stressantes, mon bureau continue de répondre aux préoccupations de la communauté. Depuis le début de la pandémie, j'ai plaidé pour une utilisation sûre des jardins communautaires, demandé la réouverture partielle des parcs, et demandé que des données basées sur la race soient collectées sur les impacts de COVID-19. Je suis heureux de partager que ces trois initiatives ont eu de succès. De plus, j'ai produit un document exposant ma position sur l'expansion des limites urbaines. Je voulais le partager avec vous avant le vote du Conseil sur la question demain matin.

Limite urbaine

Demain matin, le Conseil votera sur sa stratégie de gestion de la croissance, qui comprend un projet d'agrandissement des limites urbaines d'Ottawa. Je tiens à faire savoir aux résidents que j'ai l'intention de voter contre l'expansion. Je veux aussi que les résidents de notre quartier comprennent ce que signifie «tenir la ligne». La province a mandaté la densification de notre ville et, par conséquent, le conseil a demandé au personnel de la ville de rédiger un nouveau plan officiel qui décrit plus de croissance dans notre ville par le biais de l'intensification que par l'aménagement de nouveaux terrains. L'aménagement de nouveaux terrains pourrait être plus facile, mais l'étalement urbain croissant est terrible pour la santé écologique et financière d'Ottawa.

L'intensification des terres à l'intérieur des limites urbaines nécessitera plus d'aménagement intercalaire. D'ici la fin de 2046, Ottawa devrait compter 400 000 personnes supplémentaires. La limite urbaine actuelle englobe Orléans et Stittsville et je crois que la quantité de zones non développées sur nos terres urbaines peut accueillir les 195 000 maisons supplémentaires dont Ottawa a besoin. Si nous développons plus de remplissage, notre quartier verra plus de construction, mais je crois que si cela se produit, Rideau-Rockcliffe aura plus d'améliorations d'infrastructure, y compris des trottoirs supplémentaires, des pistes cyclables, des conduites d'eau et d'égout et des installations de loisirs qui seraient nécessaires pour accueillir plus des quartiers sains, actifs et accessibles à pied. Je suis également convaincu qu'une grande partie de la croissance projetée pourra être satisfaite dans notre quartier grâce à un développement axé sur le transport en commun.

Un document de position politique exposant mes réflexions est disponible ici.

Jardins communautaires

La sécurité alimentaire est une question particulièrement pertinente dans notre quartier. J'ai demandé la province à reclasser les jardins communautaires en services essentiels pour garantir que ceux qui comptent sur ces jardins comme source de nourriture puissent toujours y accéder.

Conseiller Menard et moi avons envoyé une lettre à l'honorable Christine Elliott, ministre de la Santé de l'Ontario, demandant sans équivoque que les jardins communautaires soient rétablis comme service essentiel. Les jardins communautaires, dont celui d'Overbrook, complètent les sources de nourriture de nombreux résidents vulnérables qui dépendent de cette nourriture.

Je suis heureux que cela ait réussi. Le gouvernement de l'Ontario a modifié l'ordonnance d'urgence, autorisant l'utilisation de jardins familiaux et de jardins communautaires dans toute la province. Ces jardins sont une source essentielle de nourriture fraîche pour certains individus et familles, y compris ceux qui sont confrontés à l'insécurité alimentaire. Les médecins hygiénistes locaux fourniront des conseils, des recommandations et des instructions que les jardins doivent respecter pour fonctionner, comme l'éloignement physique, le nettoyage et la désinfection des équipements et des surfaces couramment utilisés.

Voir ma lettre concernant les jardins communautaires et la sécurité alimentaire ici.

Parcs

Après un appel conjoint avec d'autres conseillers pour envisager la réouverture partielle des espaces verts afin de contribuer à la santé physique et mentale des résidents, la Ville autorisera désormais l'utilisation de certaines zones des parcs et des plages de la Ville. Voir ma lettre à la province ici.

Données de santé basées sur la race

J'ai écrit une lettre au médecin hygiéniste adjoint à Santé publique Ottawa, soulignant la nécessité de recueillir des données raciales et sociodémographiques sur la crise sanitaire du COVID-19. La pandémie mondiale a créé un nouvel ensemble de circonstances et de défis sans précédent pour ces communautés qui ont déjà été touchées par des conditions économiques et environnementales discriminatoires et nuisibles. Afin de régler ces problèmes, je crois qu'il est essentiel que Santé publique Ottawa introduise une collecte de données raciales et sociodémographiques à utiliser dans la planification de la santé.

Récemment, la province de l'Ontario a annoncé qu'elle commencerait à recueillir de telles données. Il s'agit d'une réalisation formidable. Pour comprendre dans quelle mesure cela affectera les communautés racialisées, voir ici.

Comme toujours, nous sommes là pour vous et vous demandons à maintenir une distance physique pour rester en sécurité.

 

Adresse courriel : [email protected]
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON, K1P 1J1