Réduire la marche au ralenti à Ottawa

Qu’est-ce que la marche au ralenti? La marche au ralenti consiste à laisser tourner le moteur à essence d’un véhicule lorsqu’il est immobilisé. La plupart du temps, la marche au ralenti est simplement une mauvaise habitude : attendre d’aller chercher un enfant, réchauffer son véhicule ou rester assis dans son entrée en écoutant la fin d’une chanson. La marche au ralenti constitue un gaspillage de carburant (et donc d’argent), contribue à la pollution de l’air et nuit à la santé.

Le règlement de la Ville d’Ottawa intitulé Marche au ralenti (Règlement no 2007-266) interdit la marche au ralenti pendant plus de 3 minutes au cours d’une période de 60 minutes lorsque la température extérieure se situe entre 5 °C et 27 °C. Cependant, la marche au ralenti doit être réduite au minimum, quelle que soit la température ou la situation.

 

Au-delà du règlement, la marche au ralenti est une mauvaise idée puisque c’est votre argent durement gagné qui sort du tuyau arrière d’échappement. Quelle que soit l’efficacité écoénergétique de votre véhicule, il ne parcourt aucun kilomètre par litre lorsqu’il tourne au ralenti.

Voici quelques conseils pour éviter la marche au ralenti :

  • Habillez-vous toujours en fonction de la température extérieure, même si vous faites un voyage rapide, afin de ne pas avoir à laisser le moteur tourner en cas de retard.
  • À moins que la température descende sous les ‑15 °C, votre véhicule n’a besoin que de 30 secondes pour faire circuler l’huile et devenir entièrement lubrifié et prêt à partir. C’est en roulant que votre véhicule se réchauffe le mieux, à condition que le pare-brise soit dégivré (un bon grattoir est utile à cet effet).
  • Si vous utilisez un guichet automatique d’une banque avec service au volant, vous y resterez plus de 60 secondes, alors arrêtez votre moteur. De même, vous pouvez couper le moteur lorsque vous vous arrêtez au guichet du service au volant d’un restaurant-minute.
  • La marche au ralenti pendant 60 secondes gaspille plus de carburant que l’arrêt et le redémarrage du moteur.
  • On pourrait penser que le fait d’éteindre et de rallumer le moteur entraîne une usure plus importante et des coûts d’entretien plus élevés, mais en fait, pour la plupart des véhicules, 60 secondes est le seuil de rentabilité où vous économiserez plus d’argent en carburant que vous n’en dépenserez en frais d’entretien supplémentaires.
  • Lors des journées froides d’hiver, utilisez un chauffe-moteur pour réchauffer le moteur avant de le démarrer. Vous pouvez installer un minuteur automatique pour allumer le chauffe-moteur deux heures (ou la durée recommandée pour le dispositif) avant de démarrer le véhicule.
  • Si vous disposez d’un démarreur à distance, utilisez-le à bon escient pour éviter de laisser la voiture en marche trop longtemps.

 

Les véhicules dont le moteur tourne au ralenti émettent des produits chimiques nocifs qui peuvent se déposer au fond des poumons. Selon un rapport sur la qualité de l’air publié par l’Organisation mondiale de la Santé(lien externe) (en anglais seulement), ces polluants ont des effets à court et à long termes sur la santé, avec notamment des décès prématurés(lien externe) (en anglais seulement) causés par des accidents vasculaires cérébraux, des maladies du cœur, des cancers du poumon et des infections aiguës des voies respiratoires.

Bien que tout le monde soit touché par la pollution de l’air qui résulte de la marche au ralenti, les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies cardiaques ou pulmonaires sont tout particulièrement vulnérables à une mauvaise qualité de l’air.

Veuillez consulter les pages Web(lien externe) de Santé publique Ottawa consacrées à la qualité de l’air pour obtenir de plus amples renseignements sur les effets nuisibles de la pollution de l’air.

 

La Ville s’attaque au problème de la marche au ralenti sur de nombreux fronts :

  • Former tous les chauffeurs du parc automobile aux façons d’éviter la marche au ralenti et établir le temps maximum de celle-ci à une (1) minute (au lieu de 3) par période de 60 minutes.
  • Suivre la fréquence à laquelle les véhicules marchent au ralenti par rapport à celle à laquelle ils se déplacent, en utilisant la technologie télématique (un système de collecte de données sur les véhicules) qui est désormais installée sur plus de 90 % des véhicules du parc automobile. Puisque la plupart des véhicules du parc automobile sont équipés d’une technologie télématique, nous avons pu établir des critères de référence qui nous permettront d’apporter des améliorations.
  • Convertir le parc automobile de véhicules à essence en véhicules hybrides ou entièrement électriques. À ce jour, 200 véhicules ont été convertis en véhicules hybrides ou entièrement électriques sur les 471 véhicules qui disposent d’une solution écologique adaptée aux activités de la Ville.
  • Former les nouveaux chauffeurs d’OC Transpo aux façons de réduire la consommation de carburant et d’éviter les effets nuisibles de la marche au ralenti sur l’environnement et la santé.
  • Partager cette campagne de sensibilisation publique avec les conseillers et les partenaires, afin de faire passer le message dans toute la ville.
  • Encourager les solutions de rechange à l’utilisation de la voiture, telles que le vélo et les trottinettes électriques, et améliorer régulièrement le réseau de transport actif de la Ville.

Articles récents

Partager cette page

Restez connecté•e avec nous

Adresse courriel :
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1