Lettre de soutien pour la collecte de données sur la santé publique fondées sur la race

Le conseiller King a rédigé une lettre d'appui à Santé publique Ottawa pour mettre en place un processus de collecte de données raciales liées à COVID-19.

Le 27 avril 2020

Docteure Sarah Funnell
Médecin adjointe en santé publique
Santé publique Ottawa

 
Docteure,
 
La pandémie de COVID‑19 est une crise de santé publique sans précédent, et il est nécessaire de mesurer ses répercussions sur les communautés racisées[1]. Les membres des communautés africaine, caribéenne et noire figurent parmi les plus marginalisés et défavorisés d’Ottawa, et sont régulièrement confrontés à des inégalités de revenu et à l’accès inéquitable aux ressources publiques, comme les soins de santé[2].
 
La pandémie pose de nouveaux obstacles pour ces communautés et les place dans des circonstances inédites, elles qui vivaient déjà une précarité économique et environnementale et de la discrimination. Pour y remédier, il est impératif que Santé publique Ottawa recueille des données sociodémographiques et fondées sur la race à utiliser en planification de la santé.
 
Depuis longtemps, des défenseurs des droits de la communauté noire demandent que les organismes d’éducation, de santé et de services sociaux financés par l’État utilisent des données désagrégées pour relever les disparités raciales dans les résultats en matière de santé. La désagrégation consiste à examiner les points de données sur les résultats ou les résultats des programmes de santé et de services sociaux en fonction de caractéristiques de sous-populations – comme la race, le sexe et le niveau de scolarité – en vue de révéler les disparités dans les résultats en matière de santé et de produire de précieuses données qui contribueront à améliorer les services pour toutes les communautés[3].
 
Les défenseurs des droits des communautés locaux et les experts en santé de la communauté noire ont noté que le recours aux données désagrégées est essentiel pour assurer la transparence et la responsabilisation en planification de la santé. Lors d’un récent échange avec des membres des diverses communautés noires d’Ottawa, des participants ont appelé Santé publique Ottawa à créer et à adopter, en étroite consultation avec leurs communautés, une stratégie globale de collecte de données sociodémographiques et fondées sur la race durant la période d’urgence de santé publique actuelle[4].
 
Un engagement à désagréger les données et à trouver des pistes de solution pour surmonter les obstacles structurels durant la crise serait une étape cruciale vers l’adoption d’une politique permanente de collecte et d’utilisation de telles données par Santé publique Ottawa, qui aurait pour effet de générer des résultats en matière de santé plus équitables pour les communautés noires et d’améliorer l’équité et l’efficacité de l’ensemble du système de santé. Grâce à ces données, les intervenants en santé et le grand public pourraient mieux comprendre pourquoi la pandémie a touché les communautés racisées de façon disproportionnée.

La collecte et l’utilisation obligatoires de données sociodémographiques et fondées sur la race permettront de mieux planifier le système de santé et répartir les ressources. Les experts en santé de la communauté noire notent qu’en l’absence de telles données, les iniquités vécues par les populations marginalisées peuvent passer pour anecdotiques et occulter la nécessité d’intervenir en priorité auprès des communautés racisées en matière de santé publique[5].
 
À l’instar de ces experts, je demande à Santé publique Ottawa d’exiger la collecte de données sociodémographiques et fondées sur la race, conformément à la Ligne directrice sur l’équité en matière de santé de l’Ontario de 2018, en vue d’évaluer la santé des communautés locales et de rendre compte de l’existence et des répercussions des inégalités en matière de santé, et de trouver des stratégies efficaces à l’échelle locale pour les réduire[6]. Je me joins aussi aux experts pour demander à Santé publique Ottawa d’inclure des indicateurs sociodémographiques et sur la race dans la plateforme PANTHR de données sur la santé et d’ajouter la race à la collecte de données et aux exigences relatives à la production de rapports dans le Système intégré d’information sur la santé publique (iPHIS)[7].
 
La crise de la COVID‑19 met au jour les failles de nos institutions sociales et les disparités sociales, économiques et raciales que subissent les plus vulnérables. Puisque les facteurs sociaux comme la race et la situation économique sont directement associés aux résultats en matière de santé, il est impératif de recenser ces données afin de quantifier les inégalités et de trouver des solutions aux iniquités, ce qui contribuera à améliorer les résultats en matière de santé des membres des communautés africaine, caribéenne et noire d’Ottawa.

 

[1] « Statement from Black Health Leaders on COVID-19’s impact on Black Communities in Ontario » (https://www.allianceon.org/news/Statement-Black-Health-Leaders-COVID-19s-impact-Black-Communities-Ontario)

[2] Projet de secrétariat pour la lutte contre le racisme à la Ville d’Ottawa

[3] « Race and Data: Identifying Race-based Disparities » (https://www.thirdsectorcap.org/blog/identifying-race-based-disparities/)

[4] Assemblée publique virtuelle de la communauté noire du 25 avril 2020 (https://www.facebook.com/rawlsonking/videos/1324926127895887/)

[5] « Black Health Leaders Respond to CMOH » (https://www.allianceon.org/news/Black-Health-Leaders-Respond-CMOH)

[6] « Black Health Leaders Respond to CMOH » (https://www.allianceon.org/news/Black-Health-Leaders-Respond-CMOH)

[7] « Black Health Leaders Respond to CMOH » (https://www.allianceon.org/news/Black-Health-Leaders-Respond-CMOH)

Connectez-vous avec nous

Adresse courriel : rideaurockcliffeward@ottawa.ca
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON, K1P 1J1