Déclaration sur le Mois de l'histoire des Noirs 2024

Le conseiller de Rideau-Rockcliffe, Rawlson King, a fait une déclaration célébrant le Mois de l'histoire des Noirs lors de la réunion du Conseil du 7 février 2024.

Aujourd’hui, le Conseil a le plaisir de reconnaître l’importance du Mois de l’histoire des Noirs.

C’est un moment formidable pour nous de nous rassembler en tant que communauté afin d’honorer à la fois les réalisations et l’expérience vécue des Canadiens noirs.

Le mois de février est une période de commémoration, d’éducation et de célébration des contributions inestimables apportées par les Canadiens noirs à la Ville d’Ottawa.

Le thème du Mois de l’histoire des Noirs pour 2024 est le suivant :

« L’excellence des personnes noires : un patrimoine à célébrer; un avenir à construire ». Ce thème célèbre les riches contributions et réalisations passées et présentes des Noirs au Canada, tout en aspirant à saisir de nouvelles possibilités pour l’avenir.

Ce mois est l’occasion d’écouter, de s’engager et de s’informer collectivement sur l’histoire des Canadiens noirs et sur les cultures des nouveaux arrivants, qui contribuent grandement à notre ville, à notre province, à notre nation, à notre économie et à notre société.

Lorsque nous réfléchissons à notre histoire, nous sommes témoins de récits de résilience face à l’adversité, de courage dans l’oppression et de détermination inébranlable à forger un avenir meilleur.

Des premiers colons aux dirigeants contemporains, les Canadiens noirs ont laissé une marque indélébile sur la tapisserie culturelle, sociale et politique de notre ville et de notre nation.



À Ottawa, nous avons le privilège de reposer sur les épaules de géants.

Nous pensons aux contributions de feu Ewart Walters, diplomate, journaliste et ancien de la communauté, qui a inlassablement promu l’égalité et la justice sociale.

Nous reconnaissons l’incroyable contribution de Black History Ottawa, en particulier de notre aînée, June Girven, qui a promu la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine des Nations Unies et qui a travaillé avec la Ville d’Ottawa pour que notre municipalité adhère officiellement à ses principes.

Alors que la décennie des personnes d’ascendance africaine touche à sa fin, nous contemplons les progrès accomplis et les obstacles surmontés, aspirant à un avenir défini par l’équité et l’inclusion.

Nous saluons également les efforts louables de l’organisation Jaku Konbit, dirigée par Kenneth Campbell, qui a organisé l’année dernière la plus grande célébration de Kwanzaa au Canada, ici même à Ottawa, à laquelle a participé l’honorable Jean Augustine, la première femme noire députée qui, en 1995, a obtenu un soutien législatif unanime pour faire de février le Mois de l’histoire des Noirs dans l’ensemble du Canada.

La communauté a également été impressionnée par Leading Ladies Canada, qui a œuvré à l’autonomisation des femmes, des jeunes et des enfants noirs par le biais de divers programmes et initiatives, comme la sensibilisation et l’éducation de la communauté.

L’expansion continue des services communautaires dirigés par des Noirs, par l’intermédiaire du Centre de ressources de bien-être pour les communautés africaines, caribéennes et noires, du Centre somalien pour les services à la famille et de l’Association des Africains Canadiens d’Ottawa, doit également être reconnue, en particulier pour son travail auprès des personnes âgées noires, ainsi que le travail de santé publique effectué par la Coalition pour la santé mentale des Noirs d’Ottawa et le Centre de santé communautaire Somerset-Ouest.

Nous sommes également enthousiasmés par toutes les initiatives entrepreneuriales qui ont vu le jour dans la ville, notamment l’ouverture récente d’incubateurs et d’accélérateurs d’entreprises à guichet unique par l’Ottawa Black Business Alliance à Vanier et par le Chnge Mker Innovation Hub au marché By.

Nous avons également été étonnés par la centaine de vendeurs qui ont participé à la deuxième exposition annuelle Black Business Expo en mai 2023, qui a été proclamée premier Mois des entrepreneurs noirs dans la Ville.

En ce qui concerne les arts et la culture, la communauté s’est réjouie que l’Ottawa Black Arts Kollective ait collaboré avec la Galerie d’art d’Ottawa pour présenter l’exposition « Le labeur ne fait pas partie du rêve » l’été dernier, qui mettait en scène de jeunes artistes et conservateurs noirs, leur donnant l’occasion d’acquérir une expérience professionnelle et de vendre leurs œuvres.

Nous avons été très impressionnés par les contributions de nos jeunes, qui organiseront ce mois-ci une vitrine d’action pour démontrer leur mobilisation communautaire.

Les contributions de notre communauté noire francophone sont inestimables, enrichissant notre tapisserie culturelle, encourageant la diversité et créant un sentiment d’unité qui transcende les frontières linguistiques et ethniques.

Nous tenons également à remercier toutes les organisations et tous les réseaux locaux qui ont permis à Ottawa d’avancer progressivement vers le changement structurel dont nous avons besoin.

Ce sont ces groupes qui ont insisté sur la création d’un Secrétariat de lutte contre le racisme, en consultation avec plus d’un millier de résidents, ce qui a conduit à la création de la première Stratégie de lutte contre le racisme de la Ville en 2022, qui présente un plan d’action pour lutter contre les disparités raciales qui ont une incidence sur les communautés noires, autochtones et racisées.

La Stratégie de lutte contre le raciste de la Ville s’harmonise avec les travaux de la Stratégie sur la condition féminine et l’équité des genres de la Ville et sur le Plan d’action de réconciliation municipal, et reconnaît que pour lutter contre le racisme et la discrimination, il ne suffit pas de doter les gens de connaissances et d’outils.

Il est également important que nous dénoncions et traitions toutes les formes de racisme.

La Stratégie permet de prendre des mesures concrètes qui s’attaquent de manière significative et mesurable aux multiples obstacles et désavantages auxquels sont confrontées de nombreuses personnes dans notre Ville. Les résidents d’Ottawa nous ont dit très clairement qu’ils voulaient que les questions d’inégalité raciale soient abordées dans les domaines de la gouvernance, du logement, du développement économique, de la santé, du développement des enfants et des jeunes, du lieu de travail et des pratiques institutionnelles.

La Stratégie de lutte contre le racisme quinquennale contient 28 recommandations et 132 mesures visant à définir et à supprimer de manière proactive les obstacles systémiques dans les politiques, les programmes et les services de la Ville, afin de contribuer à la réalisation de l’équité raciale.

La mise en œuvre de la Stratégie de lutte contre le racisme débouchera sur des actions pratiques, fondées sur des données, qui permettront des changements systémiques et structurels afin de créer de nouveaux modèles de diversité, d’équité et d’inclusion.

Le Conseil a démontré son engagement envers la Stratégie en investissant 100 000 $ dans le bureau de lutte contre le racisme de la Ville dans son budget de 2023, ainsi qu’un investissement supplémentaire de 120 000 $ dans son budget de 2024, spécifiquement pour l’expansion des initiatives communautaires menées par les Noirs, et en allouant des ressources pour la création de nouvelles initiatives de lutte contre la haine à l’échelle de la Ville.

Nous saluons le travail acharné du Bureau du Service de l’équité des genres et des races, de l’inclusion, des relations avec les Autochtones et du développement social de la Ville sur la mise en œuvre de la Stratégie. Nous tenons également à remercier le Réseau des employés africains, caraïbéens et noirs et de la Ville pour leur contribution continue au lieu de travail et à la communauté.

À Ottawa, comme dans toutes les communautés du pays, le Mois de l’histoire des Noirs sert de catalyseur au dialogue, à l’éducation et à l’habilitation. C’est le moment d’amplifier les voix des Noirs, d’élever les récits des Noirs et d’affronter les vérités gênantes qui se trouvent au cœur de notre histoire commune.

Alors que nous nous réunissons pour célébrer le Mois de l’histoire des Noirs, réaffirmons notre engagement à construire une société plus inclusive et plus équitable – une société où chaque individu, quelle que soit sa race ou son origine, peut s’épanouir et réussir.

Honorons le passé tout en se tournant vers l’avenir, sachant que le chemin vers la justice est un chemin que nous devons parcourir ensemble, main dans la main.

Souvenons-nous que l’histoire des Noirs ne se limite pas aux pages d’un livre ou aux murs d’un musée – elle est vivante dans les histoires que nous racontons, les chansons que nous chantons et les rêves que nous osons rêver. Que ce Mois de l’histoire des Noirs soit un moment de réflexion, de renouveau et de réaffirmation des idéaux intemporels de liberté, d’égalité et de justice pour tous.

Merci.



Articles récents

Partager cette page

Restez connecté•e avec nous

Adresse courriel :
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1