Une étape concrète : Ādisōke célèbre l’achèvement des étages

Dignitaires debout devant la structure d’Ādisōke qui tiennent une grande banderole mauve sur laquelle on peut lire « Ādisōke ».

Lors d’un événement tenu aujourd’hui, le 18 octobre, le maire Mark Sutcliffe, le conseiller Matthew Luloff, président du Conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa, le chef Greg Sarazin, Première Nation algonquine de Pikwàkanagàn et et le conseiller de bande Frankie Cote (au nom du chef Dylan Whiteduck de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinābeg) ont célébré l’achèvement de la coulée des cinq étages d’Ādisōke, l’installation conjointe de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada. 

Le coulage des étages étant maintenant terminé, les travaux du toit incurvé emblématique de l’installation, qui sera construit par PCL Construction, vont bientôt commencer. Pour marquer cette occasion mémorable, les partenaires ont chacun signé un morceau d’acier de charpente qui sera placé à l’intérieur de l’installation. 

En plus de souligner l’achèvement des étages, les partenaires ont également dévoilé l’image de marque officielle de l’installation, ainsi que la nouvelle version du site Web du projet, adisoke.ca(lien externe). L’image de marque reflète la puissance du récit, ainsi que l’environnement naturel qui entoure l’installation, contribuant ainsi à créer un espace véritablement accueillant. 

L’installation moderne et emblématique d’Ādisōke, dont l’ouverture est prévue pour 2026, deviendra une destination phare du territoire de la Nation Anishinabe Algonquine, dans ce que l’on appelle aujourd’hui la région de la capitale nationale. Le site d’Ādisōke se trouve sur le territoire traditionnel non cédé de la Nation Anishinabe Algonquine, qui occupe la région depuis des temps immémoriaux. Les aînés et les membres de la Nation hôte ont été des partenaires clés dans la conception de l’installation et le choix du nom Ādisōke, qui renvoie à l’art du récit dans la langue algonquine anishinābemowin. 

Conçue par Diamond Schmitt Architects, en coentreprise avec KWC Architects, l’installation Ādisōke réunira sous un même toit les riches collections d’une bibliothèque publique de classe mondiale et d’une institution nationale, donnant vie aux histoires et aux récits qui nous unissent. 

Pour de plus amples renseignements sur le projet Ādisōke, visitez le site adisoke.ca(lien externe)

Citations 

« Le projet Ādisōke franchit aujourd’hui un cap important alors que nous célébrons et dévoilons son image de marque officielle. Ādisōke est un terme de la langue algonquine anishinābemowin qui désigne l’art du récit. Le nom Ādisōke est également une invitation à venir se réunir, apprendre, tisser des liens et partager des récits et des histoires lorsque ses portes ouvriront en 2026. » 

– Maire Mark Sutcliffe, Ville d’Ottawa 

« À mesure que le bâtiment prend forme, nous nous rapprochons de plus en plus du moment où les histoires prendront vie en ses murs. Dès maintenant, l’histoire prend forme avec la construction, la dynamique image de marque et le slogan dévoilés aujourd’hui. Bien plus qu’un bâtiment, Ādisōke sera un lieu d’apprentissage et de découverte, un lieu où le public pourra éveiller sa curiosité. Ce projet est unique au Canada et c’est un honneur d’y participer financièrement. » 

– L’honorable Pascale St-Onge, ministre du Patrimoine canadien 

« Octobre est le Mois des bibliothèques canadiennes. C’est l’occasion de reconnaître les bibliothèques et les contributions positives et significatives qu’elles apportent à nos communautés; en outre, il s’agit d’un moment idéal pour marquer cette nouvelle étape pour Ādisōke, où se situera la nouvelle Bibliothèque centrale de la Bibliothèque publique d’Ottawa. L’image de marque d’Ādisōke reflète tous les éléments qui font la particularité de ce projet, c’estàdire le territoire sur lequel il se situe, le partenariat exceptionnel et précieux entre la Bibliothèque publique d’Ottawa, Bibliothèque et Archives Canada et la Nation Anishinabe Algonquine, et la construction d’un lieu où tout le monde sera le bienvenu et aura sa place. »  

– Conseiller Matthew Luloff, président du Conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa 

« La nation algonquine d’Anishinābe attend avec impatience un chemin positif vers l’avant par le biais d’Adisōke. Nous nous attendons à ce que les membres de notre nation soient engagés à titre de gardiens actifs du savoir par la Bibliothèque publique d’Ottawa au sein d’Ādisōke. Nos Aînés, gardiens du savoir, conteurs, artistes, musiciens, cuisiniers, traiteurs, entrepreneurs et jeunes doivent se voir offrir des espaces et des rôles de valeur dans ce magnifique établissement. Nous sommes impatients de voir la construction en cours de cette importante installation nationale dans notre territoire traditionnel non cédé. »

– Conseiller de bande Frankie Cote, Kitigan Zibi Anishinābeg

 

Document d’information : L’image de marque d’Ādisōke

Conçue par l’entreprise d’Ottawa Spruce Creative, l’image de marque d’Ādisōke a évolué en fonction des commentaires reçus du public au cours de l’étape de conception et des discussions collaboratives entre la Bibliothèque publique d’Ottawa, Bibliothèque et Archives Canada et la Nation hôte Anishinabe Algonquine. 

L’image de marque vise à faire ressortir le passé, le présent et l’avenir particuliers de cette installation historique fondée sur le partenariat. L’identité de marque s’exprime à travers les thèmes suivants : l’art du récit, l’accueil, l’apprentissage, l’émerveillement et la créativité.  

S’inspirant du monde naturel, les pierres de rivière constituent l’élément principal de la conception et se reflètent également dans l’architecture de l’installation. Les pierres de rivière représentent le mouvement de l’eau qui s’écoule et façonne la terre, une force similaire au pouvoir des récits qui façonnent notre monde. Elles reflètent le passage du temps, le mouvement, le rythme, les récits, la construction, le foyer et l’énergie. La conception du logo incorpore la forme organique d’une pierre, en accord avec les courbes de la toiture emblématique de l’installation. 

Les couleurs primaires de la marque, soit le trille et le bois, sont basées sur les éléments naturels et s’inspirent du paysage environnant. Les couleurs chaudes du trille s’harmonisent avec les tons plus clairs et plus chauds des éléments architecturaux, évoquant ainsi le crépuscule, tandis que le bois rappelle les tons bruns et jaunes du lever du jour. 

La police de caractères d’Ādisōke, Agena, a été créée au Canada et souligne le statut d’Ādisōke en tant qu’institution moderne et nationale. À la fois simple et frappante, innovante et organique, cette police représente l’essence d’Ādisōke, soit l’équilibre. 

Ādisōke est un terme de la langue anishinābemowin qui désigne l’art du récit. Le slogan d’Ādisōke est « Les récits prennent vie ici ». Les récits sont le moyen traditionnel par lequel les peuples autochtones partagent leurs connaissances, leurs cultures et leurs histoires d’une génération à l’autre. Le slogan permet d’établir un sentiment d’appartenance et évoque les récits passés, présents et futurs, qui sont au cœur d’Ādisōke.  

Articles récents

Partager cette page

Restez connecté•e avec nous

Adresse courriel :
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1