Les organismes communautaires d'Ottawa se réjouissent de la relance de l'unité des crimes haineux

Des représentants des diverses organisations communautaires d’Ottawa se réjouissent de l’annonce de jeudi que le Service de police d’Ottawa (SPO) a relancé son unité des crimes haineux.

Le Service de police d'Ottawa (SPO), qui a été le premier service de police au Canada à former une unité dédiée aux crimes de haine il y a des décennies, avait dissous discrètement l'unité officielle. Dans une annonce faite jeudi aux représentants de la communauté, la SPO indique qu'elle va maintenant ajouter plus de ressources et centraliser les enquêtes sur les crimes de haine dans une unité dédiée. Cela améliorera encore les changements apportés par le service à son système de signalement en ligne, ce qui permettra aux résidents de signaler plus facilement les incidents motivés par la haine.

«Nous considérons cette décision comme un grand pas en avant pour améliorer les relations raciales dans la ville et provoquer le changement de culture dont le Service de police d'Ottawa a longtemps parlé», a déclaré Ewart Walters, coordonnateur de Black Agenda Noir.

Le chef de la police d'Ottawa, Peter Sloly, a déclaré que le changement, en réponse aux commentaires de la communauté et des intervenants, comprend deux nouveaux enquêteurs sur les crimes haineux à la Section du renseignement de sécurité pour aider à identifier les tendances et les problèmes de sécurité de la communauté.

«Nous sommes très heureux de voir la Police d'Ottawa, sous la direction du chef Sloly, accroître sa capacité de lutter contre les crimes haineux, qui sont en augmentation à Ottawa», a déclaré Richard Sharpe du 613-819 Black Hub. «Il s’agit d’une nouvelle étape dans la lutte contre la discrimination systémique touchant les communautés noires d’Ottawa et les autres groupes en quête d’équité", a déclaré Sharpe.

«Nous espérons que la SPO s’engage à accroître la transparence et la responsabilisation», a déclaré Amira Elghawaby, membre du conseil d’administration du Réseau canadien anti-haine. «Les communautés ont besoin de mises à jour régulières sur la nature et le nombre de crimes et incidents de haine signalés dans nos quartiers. Cela permettra au public de mieux comprendre le problème afin que nous puissions rechercher collectivement des solutions. »

"Je suis extrêmement heureux que le Service de police d'Ottawa ait répondu à la demande des diverses communautés racialisées d'Ottawa et ait réintroduit une section sur les crimes haineux dans ses opérations", a déclaré Rawlson King, conseiller de Rideau-Rockcliffe (quartier 13), qui était favorable des efforts communautaires. «L'ajout de plus de ressources et la centralisation de ces importantes fonctions d'enquête augmenteront la sécurité de la communauté et poursuivront les efforts visant à bâtir une plus grande bonne volonté, à renforcer et à améliorer les relations, tout en trouvant simultanément des moyens de construire de meilleures approches pour servir nos communautés.»

En 2017, la SPO a introduit une nouvelle méthode pour signaler tout incident motivé par la haine en ligne à ottawapolice.ca/onlinereporting. Cela s'est produit après que les défenseurs de la communauté ont souligné les obstacles auxquels certains résidents d'Ottawa étaient confrontés lorsqu'ils signalent des crimes ou des incidents haineux, y compris la stigmatisation et les barrières linguistiques. Les méthodes traditionnelles d'appeler l'unité de signalement de la police ou de signaler les incidents dans les commissariats de police demeurent.

Connectez-vous avec nous

Adresse courriel : rideaurockcliffeward@ottawa.ca
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON, K1P 1J1