Le Comité approuve des investissements dans les priorités climatiques, les services d’eau et le réacheminement des déchets

Illustration sur laquelle on aperçoit l’hôtel de ville d’Ottawa à l’arrière-plan. Au premier plan figurent un trait gris vertical et un trait bleu horizontal. L’inscription « Mise à jour du Comité de la vérification » est au centre.

Le Comité de l’environnement et du changement climatique de la Ville a approuvé aujourd’hui sa portion du Budget provisoire 2024(lien externe), qui comprend des investissements visant à créer une ville verte et résiliente en la préparant à des conditions météorologiques extrêmes, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en protégeant les espaces verts, les arbres et les cours d’eau. Ce budget investit aussi dans des services de base sur lesquels comptent chaque jour les résidents, comme les services d’eau et la collecte des déchets. 

La Ville continuerait de prévoir 5 M$ chaque année pour mettre en œuvre le Plan directeur sur les changements climatiques, en appuyant les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre et en améliorant la résilience climatique. Ce financement de base s’ajoute à plus de 278 M$ en nouveaux investissements pour l’ensemble des comités et à l’échelle de la ville, qui accordent la priorité à notre environnement et favorisent la réalisation des objectifs de la Ville en matière de changements climatiques. 

Parmi les investissements qui renforceront la résilience d’Ottawa face aux effets climatiques, notons : 

  • 21,7 M$ afin de rendre l’installation de traitement des eaux usées du Centre environnemental Robert-O.-Pickard résiliente aux pannes d’électricité;  

  • 3 M$ pour continuer à développer une approche coordonnée de la gestion des précipitations dans la zone urbaine et réduire les risques d’inondation; 

  • 3 M$ pour mettre en place de mesures de conservation de l’énergie dans les installations municipales; 

  • 1,7 M$ pour la plantation d’arbres. 

Le budget préliminaire prévoit 252,7 M$ d’investissements en immobilisations dans les infrastructures d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux pluviales de la Ville, notamment : 

  • 77 M$ pour assurer un approvisionnement continu d’eau potable de qualité, incluant la modernisation des usines de purification de l’eau; 

  • 81 M$ pour l’acheminement et le traitement sécuritaire des eaux usées, incluant la réfection de stations de pompage; 

  • 66 M$ pour la gestion et l’acheminement sécuritaire des eaux pluviales, incluant la réfection de ponceaux de drainage. 

La Ville continuerait à investir dans la gestion durable des déchets, en injectant notamment : 

  • 4,5 M$ pour continuer à développer et à mettre en œuvre le Plan directeur de la gestion des déchets solides et des projets connexes; 

  • 28 M$ pour soutenir les opérations et les améliorations de la décharge du chemin Trail, incluant l’agrandissement du système de collecte des gaz. 

Le Comité a pris connaissance de la version provisoire du Plan directeur des déchets solides(lien externe), qui définit des mesures à prendre pour gérer les déchets de manière durable au cours des 30 prochaines années et prolonger la vie utile de la décharge du chemin Trail d’environ 14 ans. Parmi ces mesures, notons : 

  • La réduction des déchets, la réutilisation et le recyclage; 

  • Le réacheminement de 30 % des déchets vers des sites d’enfouissement privés; 

  • L’agrandissement de la décharge dans son périmètre existant; 

  • L’interdiction des déchets industriels et commerciaux dans la décharge. 

La Ville envisagerait aussi des solutions à long terme, comme la digestion anaérobie des déchets organiques, l’incinération pour la transformation des déchets en énergie, qui réduit la quantité de déchets envoyée à la décharge, et le traitement des déchets mixtes, qui sépare mécaniquement les matières réacheminables des déchets ramassés. Pour faire suite au rapport en question, la Ville entamera une troisième ronde de consultations publiques en appui à l’élaboration de la version définitive du plan de gestion des déchets, qui sera soumis au Conseil municipal au deuxième trimestre de 2024. 

Pour aider à prolonger la vie utile de la décharge de la Ville, le Comité a approuvé le lancement du processus d’évaluation environnementale requis par le gouvernement provincial afin d’autoriser l’agrandissement de la décharge(lien externe) dans les limites actuelles de la propriété. Ce processus pourrait prendre de 10 à 15 ans, du processus d’approbation à la construction. Entamer le processus dès que possible garantirait aux résidents d’Ottawa une gestion des déchets sans interruption et donnerait à la Ville plus de temps pour planifier sa prochaine solution d’élimination des déchets résiduels. 

Le Comité a approuvé une modification du Règlement sur la protection des arbres(lien externe) visant à réduire la taille des arbres protégés dans le secteur suburbain afin qu’elle corresponde à celle des arbres du secteur urbain intérieur, assurant ainsi l’uniformité des règles applicables aux arbres dans tout le secteur urbain. Dès le 1er février 2024, un permis serait requis pour couper des arbres mesurant au moins 30 centimètres de diamètre dans le secteur suburbain. Auparavant, le règlement fixait la limite du diamètre des arbres du secteur suburbain à 50 centimètres et celle des arbres du secteur urbain intérieur à 30 centimètres. 

Le Comité a approuvé les principes directeurs et le cadre de l’examen du barème sur les eaux, les eaux usées et les eaux pluviales(lien externe), ayant pour but de créer un système de facturation plus équitable, plus transparent et plus efficace pour les services d’eau. Dans le cadre de cet examen, le personnel instaurerait une redevance pour les eaux pluviales, calculée en fonction de la superficie imperméable, qui influence directement la quantité, la qualité et le débit du ruissellement des eaux pluviales. La Ville consulterait la population et les intervenants, établirait un barème révisé et soumettrait ses recommandations finales avant le deuxième trimestre de 2025. 

Le Comité a pris connaissance d’une présentation spéciale annonçant les lauréats du concours Parés pour la pluie Ottawa. Dans le cadre de ce concours, les résidents étaient encouragés à réorienter leur tuyau de descente pluviale ou à installer des dispositifs de collecte d’eau de pluie afin de protéger les ruisseaux et les rivières et de renforcer la résilience face aux changements climatiques. Hersha Malkani a remporté le premier prix pour un jardin de pluie conçu et installé par un professionnel et Dan et Megan Monafu ont remporté le deuxième prix pour un aménagement paysager personnalisé pour la gestion des précipitations. Consultez la page Parés pour la pluie Ottawa pour en savoir plus sur le programme et sur les mesures que vous pouvez prendre afin de réduire les effets nuisibles du ruissellement des eaux pluviales. 

Les points approuvés lors de la réunion en question seront présentés au Conseil le mercredi 6 décembre. 

Articles récents

Partager cette page

Restez connecté•e avec nous

Adresse courriel :
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1