Le Comité approuve un plan directeur de 30 ans en matière de gestion des déchets solides

Illustration sur laquelle on aperçoit l’hôtel de ville d’Ottawa à l’arrière-plan. Au premier plan figurent un trait gris vertical et un trait vert lime horizontal. L’inscription « Mise à jour du Comité de l’environnement et du changement climatique » est au centre.

Le Comité de l’environnement et du changement climatique a approuvé aujourd’hui le Plan directeur de la gestion des déchets solides(lien externe) (PDGDS) qui orientera la façon dont la Ville assurera la gestion des déchets de manière durable au cours des 30 prochaines années.  

La population d’Ottawa devrait atteindre les 1,5 million de résidents d’ici 2053, et le volume de déchets que la Ville devra gérer devrait, selon les prévisions, augmenter de 31 %. La décharge contrôlée du chemin Trail (DCCT), dont la Ville est propriétaire, devrait atteindre le maximum de sa capacité entre 2034 et 2035, si les habitudes d’élimination d’aujourd’hui restent les mêmes. Le PDGDS définit en détail comment la Ville abordera les défis et les besoins liés à la gestion des déchets au fur et à mesure de la croissance d’Ottawa, tout en s’efforçant de réaliser la vision « zéro déchet » de la Ville. 

Le PDGDS présente 50 mesures visant à réacheminer la plus grande quantité de déchets possible au lieu de les enfouir dans la décharge contrôlée, à récupérer des ressources et de l’énergie à même le reliquat des déchets et à éliminer les déchets résiduels dans le souci de la pérennité environnementale, en veillant à ce que les services de déchets demeurent abordables. Le plan met l’accent sur les possibilités de réduction, de réutilisation et de recyclage dans nos collectivités, par exemple en organisant des Cafés-réparation, en proposant le recyclage dans les parcs et en exigeant l’utilisation des bacs verts dans les immeubles à logements multiples. La Ville investirait dans la production d’énergie renouvelable à partir des déchets alimentaires et dans la prolongation de la durée utile de la décharge, tout en explorant de nouvelles façons de gérer les déchets résiduels à l’avenir, éventuellement en utilisant un incinérateur pour la transformation des déchets en énergie ou le traitement des déchets mixtes.  

Sur la durée de 30 ans du PDGDS, on estime que les mesures proposées réduiront de l’ordre de 31 000 tonnes au total les déchets et permettront de réacheminer approximativement 1 000 000 de tonnes de déchets au lieu de les enfouir dans la décharge contrôlée, augmentant ainsi de 14 ans la durée utile de la décharge. Le plan permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 9 000 tonnes d’équivalent CO2 supplémentaires, ce qui équivaut à retirer 2 750 voitures particulières des routes par an.   

Le Comité a également approuvé le nouveau Plan financier à long terme des services de déchets solides(lien externe) (PFLT), qui définit la manière dont la Ville maintiendra des services de gestion des déchets rentables et abordables au cours des 28 prochaines années, jusqu’en 2053. Le PFLT décrit les exigences opérationnelles et les investissements en immobilisations nécessaires pour maintenir le service actuel et pour financer le PDGDS. La Ville adopterait un modèle de financement dans lequel les coûts seraient recouvrés à partir d’un frais de service associé à la collecte des déchets en bordure de rue. Pour répondre aux besoins futurs en matière de capitaux, la Ville reconstituerait le fonds de réserve pour les déchets solides à partir des recettes tirées des déchets solides au cours des prochaines années. 

Le PFLT permettrait de s’assurer que le coût par ménage des services de gestion des déchets augmente de manière équitable et prévisible au fil du temps, afin de suivre le rythme du coût des services et des besoins en capitaux. Malgré l’augmentation, les frais de gestion des déchets solides d’Ottawa demeureraient nettement inférieurs à ceux d’autres municipalités comparables. Les résidents continueraient de payer un prix équitable pour un service de collecte des déchets efficace et fiable. La Ville s’assurerait que le service demeure viable en réalisant des investissements judicieux dans le PDGDS afin de gérer les déchets d’une manière responsable sur les plans social, environnemental et économique. 

Le Comité a approuvé trois changements aux programmes de plantation d’arbres(lien externe) qui constituent les mesures initiales de la stratégie de plantation d’arbres. Ces mesures permettront de planter davantage d’arbres, d’améliorer notre environnement urbain et de renforcer la résistance aux changements climatiques. La Ville adoptera une approche proactive à l’égard des arbres situés dans l’emprise de la voie publique, en veillant à ce que le couvert végétal perdu soit remplacé chaque fois qu’un arbre est retiré. Le Programme d’arbres commémoratifs serait renommé « Programme d’arbres hommages »; des modifications le rendraient encore plus efficace et plus rentable tout en élargissant les critères d’admissibilité. Un programme de plantation d’arbres pour le domaine privé comprendrait la distribution d’arbres partout dans la ville et la prestation sans frais d’un service complet de plantation ciblé dans des secteurs prioritaires. Ce programme permettrait d’augmenter la plantation d’arbres tout en sensibilisant la population à l’intendance de la forêt urbaine. 

Le Comité a également approuvé la méthodologie recommandée pour l’analyse de l’équité de la répartition des arbres(lien externe) de la Ville, qui soutiendra l’objectif de la stratégie de plantation d’arbres visant à fournir aux résidents un accès équitable au couvert forestier urbain. Le personnel utilisera la méthodologie d’American Forests, retenue pour son approche globale et évolutive faisant appel à de multiples facteurs socio-économiques et sanitaires pour orienter la plantation équitable d’arbres. Les résultats de l’analyse permettront à la Ville de déterminer et de cibler les secteurs prioritaires pour la plantation d’arbres à Ottawa, assurant ainsi un accès équitable aux avantages sanitaires, économiques et environnementaux des forêts urbaines, tout en plantant des arbres dans les secteurs où les besoins sont particulièrement grands. 

Les points débattus à cette réunion seront portés à l’attention du Conseil municipal le mardi 25 juin. 

Articles récents

Partager cette page

Restez connecté•e avec nous

Adresse courriel :
Téléphone : 613-580-2483
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1